Le nouveau PDG de Uber

Dara Khosrowshahi est l’ex patron de Expedia (géant du tourisme) et le nouveau PDG de Uber. Du haut de ses 48 ans, il a récemment déclaré qu’il voulait poursuivre le chemin de Uber, une des entreprises la plus puissante du monde. Malgré les pertes très importantes de l’entreprise (environ 2,9 milliards de dollars de perte l’année passée), la recherche effrénée d’un nouveau PDG s’est stoppée cet été.

En effet de nombreux candidats réputés tel que Meg Whitman (PDG de Hewlett Packard) ou Jeffrey Immelts (ancien PDG de Général Electric) étaient présents pour prendre la place du fondateur de Uber, Travis Kalanick.

Ces recherches ont débuté lorsque le fondateur de l’entreprise fut contraint de quitter son poste en juin. C’est le cabinet Heidrick&Struggles qui s’est occupé de sélectionner les finalistes parmi une dizaine de candidats.

L’ex patron de Expedia veut insuffler un air nouveau à l’entreprise et réorganiser leur manière de travailler et surtout redorer l’image de Uber entachée par de nombreux scandales.

La plus grande entreprise de transport urbain à la demande a été accusé au fil des années d’espionnage industriel, de harcèlement sexuel, de discrimination et un manque total de professionnalisme des chauffeurs. Le terme de « uberisation » à été inventé au cause de cette entreprise et, il est synonyme aujourd’hui de précarisation. Ce sont pour ces raisons que le fondateur Travis Kalanick a été mis sur la touche.

Dara Khosrowshahi veut être au plus près de ses employés et a déclaré vouloir aller à leur rencontre à l’étranger pour les écouter et réformer leur manière de travailler. Le nouveau patron va devoir faire face aux anciennes accusations et aux enquêtes judiciaires en cours notamment sur l’installation d’un logiciel coyote qui permettait aux chauffeurs d’éviter les policiers et donc de mettre le client en danger. Uber est aussi accusé d’avoir volé les idées et concept de l’entreprise Waymo spécialisée dans les voitures autonomes.

L’entreprise à perdu 600 millions de dollars le trimestre dernier et a du mal à mettre en place une nouvelle réforme de travail qui soit compatible avec la législation mondiale et la protection social de ses employés.

Mais Dara Khosrowshahi, ingénieur de formation est un candidat sérieux, cela fait 13 ans qu’il est à la tête de son entreprise Expédia (entreprise de réservation de voyages en ligne) qu’il a introduit en bourse pour faire face à la concurrence selon lui déloyale des entreprises comme Airbnb et doubler son chiffre d’affaire (23 milliards de dollars l’an passé).

Depuis son arrivée, les pertes diminuent considérablement, mais l’entreprise ne peut être candidate à une introduction en bourse pour le moment. Uber à subi la plus grosse perte de l’histoire de l’entreprise privée et compte aujourd’hui quatre fonds d’investissement pour redresser l’entreprise. Uber à même nettement baissé ses actions dans l’entreprise.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :