e-cigarette, le bon plan?

La cigarette électronique s’est imposée depuis plusieurs années comme LE substitue absolue à la cigarette. Mais est-elle réellement sans danger? Sa nouveauté ne permet pas d’étudier son effet à long terme, nous ne pouvons donc savoir si elle est vraiment bénéfique sur les anciens fumeurs. Cependant une récente étude américaine tire la sonnette d’alarme sur la composition des liquides des e-cigarettes.

En effet des chercheurs de l’université de Harvard ont étudiés les composants des produits utilisés dans les cigarettes électroniques. Sur les 51 produits testés, seulement 4 produits ne contenaient pas de produits chimiques et nocifs pour les poumons.

Des traces de diacétyle, d’acétoïne, et d’acetylpropionyle, ont été trouvé dans ces échantillons, ce sont des substances connues pour abîmer les poumons.

L’acétoïne et la pentanédione se retrouvent essentiellement dans les liquides aromatiques « barbe à papa » et « cupcake ».

L’acetylpropionyle  était dans 22 échantillons, et de l’acétoïne dans 46 échantillons et la diacétyle dans plus de 39 échantillons. C’est cette substance en question qui est la plus dangereuse. Autrefois utilisée dans des usines de conditionnement de pop-corn, ce produit permet d’ajouté un petit goût beurré. Extrêmement toxique, la diacétyle est à l’origine d’une infection appelée; bronchiolite oblitérante. Cette maladie s’attaque directement aux poumons, et, dans les cas les plus graves, peut amener à une greffe de poumons.

Le diacétyle est utilisé dans de nombreux arômes artificiels (fruits, boissons alcoolisées, bonbons) pour s a expliqué Joseph Allen, l’un des principaux auteurs et professeur adjoint de santé environnementale à l’Université de Harvard.

En plus de ces substances chimiques dangereuses pour les poumons, les doses variables de nicotine dans ces cigarettes électroniques contiennent aussi d’autres produits chimiques cancérigènes tel que le formaldéhyde.

Mais attention il ne faut pas tout mélanger, ces substances sont utilisées en petites quantités et à l’heure d’aujourd’hui nous ne pouvons affirmer si ces substances à petites doses et sur le temps ont des conséquences directes sur notre santé. De plus aucun cas de bronchiolite oblitérante lié à la cigarette électronique n’a été recensé à nos jours.

Nous pouvons déplorer le manque d’informations sur les effets à long terme des cigarettes électroniques sur notre santé et contrairement au tabac, elle n’est pas réglementée.

La cigarette électronique est en aucun cas un produit anodin et nous ne savons toujours pas à l’heure actuelle ses effets sur la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :