Daesh, internet et l’Europe

Alors oui nous sommes au courant depuis un long moment déjà que Daesh utilise internet pour étendre sa propagande. Ils réalisent de nombreux clips, vidéos, montages, blogs, sites prônant l’Islam radicale pour amener toujours plus de fidèles.

Ce que l’on sait moins en revanche, c’est que c’est l’Europe qui fournit cet accès au web. En effet, les zones de guerre où se développe l’Etat islamique (Irak, Syrie) sont démunies d’infrastructures d télécommunications, mais, en revanche, Daesh utilise à outrance internet à outrance pour étendre sa propagande, comment cela est-il possible?

Le Spiegel (qui se traduit par Le Miroir en allemand) est l’un des plus grand et des plus influent hebdomadaire allemand d’investigation, créé en 1946 par Rudolf Augstein a enquêté sur cette question épineuse et nous livre son explication: il n’y a pas besoin d’infrastructures de télécommunication (c’est à dire des câbles et réseaux hertziens), cette technique est arriérée, aujourd’hui nous utilisons des satellites. Le « web satellitaire » n’a pas été inventé ni pour ni par Daesh, mais pour que les entreprises et les internautes puissent se connecter partout dans le monde, où qu’elles soient. Que l’on puisse garder dans le monde un contact que ce soit par messagerie, Facebook ou même Instagram. Cette connexion est particulièrement utilisées par les organismes d’aide qui interviennent dans ces régions.

Mais malheureusement cet outil si pratique et si répandu aujourd’hui peut se retourner contre nous et être détourné à des fins malveillantes. C’est ce que fait l’Etat islamique en détournant le web satellitaire pour nourrir sa propagande. En Irak et en Syrie, ces pays sont coupés du reste du monde, privé des denrées essentielles à la vie, on peut tout de même se connecter à internet pour 500 dollars. Un service simple mais coûteux pour les plupart des civils sauf pour Daesh qui accumule les dernières richesses de ces pays.

Mais l’enquête du journal Spiegel révèle un quelque chose de très important: ses satellites internet au Moyen-Orient sont principalement dirigés par l’Europe. Les entreprises comme Eutelsat en France, Avanti Communications en Gande-Bretagne ou SES au Luxembourg donne le pouvoir à l’Etat islamique détendre son pouvoir en Europe et partout ailleurs.

Mais alors pourquoi ces entreprises ne se mettent-elles pas d’accord pour couper leur réseau dans ces régions? Cela permettrait non pas de stopper cet afflux de propagande mais au moins de le ralentir. Les entreprises ne souhaitent pas communiquer à ce sujet. Seulement l’entreprise française Eutelsat répond qu’elle ne peut pas contrôler à quelles fins sont utilisées ses web satellitaires, soulignant ainsi qu’elle n’est en aucun cas en contact direct avec ses internautes.

Cette réponse ne reflète pas l’envie de faire la guerre au terrorisme et laisse un certain laxisme inexpliqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :