Alerte job de rêve: La Nasa recrute

La Nasa recrute, mais pas n’importe qui, elle propose un poste de cadre en charge de la protection de la planète (planetary protection officer). Cet emplois pour le moins atypique consiste à protéger la planète des éventuelles agressions extérieures extra-terrestres.

Alors non, ne rêvez pas, ce job ne consiste pas à devenir maître de l’univers et protéger la planète des petits hommes verts.Il s’agit plutôt de protéger la Terre de bactéries minuscules extérieures qui pourraient la contaminer. En particulier des bactéries ou virus ramenés sur Terre par diverses missions spatiales. Dans l’autre sens, le titulaire de ce post sera chargé de vérifier que lors d’une mission, aucun microbes ou virus terriens ne soit transporté dans l’espace.

Protecteur de la planète, tel est l’intitulé du poste proposé et publié par la Nasa. « La protection planétaire concerne l’évitement de la contamination organique et biologique dans l’exploration spatiale humaine et robotique » décrit la Nasa elle-même.

Alors non, pour les rêveurs ce poste ne consistera pas à partir en mission spatiale et protéger la planète depuis l’espace. C’est un véritable travail de coordination à l’internationale qui attendra l’heureux élu.  Gérer les différentes équipes de la Nasa, gérer les stocks, appréhender les besoins en matière de protection planétaire. Il faudra fournir des études internes régulières et trouver des solutions techniques pour ne pas amener ni ramener des microbes qui pourraient contaminer la Terre ou l’espace.

Sa mission donc, sera de veiller à trouver des solutions, faire avancer a recherche et la technique pour réduire les risques de contamination au départ et à l’arrivée des missions. Cette tâche est très importante, il devra veiller aux divers protocoles très strictes de stérilisation de l’appareil et des équipements envoyés dans l’espace.

Le titulaire chargé de la protection de la planète à la Nasa devra à l’inverse trouver des solutions et de nouveaux protocoles pour que la Terre ne contamines pas l’espace par des microbes ou virus importés à leur insu dans les capsules spatiales.

Ce poste, n’est pas nouveau, il a été créé en 1967 à la Nasa. Le salaire proposé est très confortable, c’est un job plutôt très bien payé: entre 120.000 à 190.000 dollars brut (soit environ 105.000 à 160.000 euros). Par contre il faut être un citoyen des Etats-Unis pour postuler. Catharine Conley est à ce poste depuis des années, et elle attend aujourd’hui son successeur. Pour postuler vous avez jusqu’à décembre 2017, seulement les américains malheureusement.

Pour tous ceux qui ne sont pas américain il y a une autre possibilité; le même poste de « protecteur de la planète » à l’agence spatiale européenne (ESA) mais il occupé par Gerhard Kmikek, il faudra donc attendre que ce monsieur prenne sa retraite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :