Algérie

Succession de Bouteflika : véritable élection ou simple reconduction ?

Alors que c’est une élection présidentielle qui est annoncée en Algérie pour le 17 avril prochain, tout le monde s’interroge pour savoir s’il ne s’agira pas d’une simple reconduction ?
Maintenant qu’Abdelaziz Bouteflika a officialisé sa candidature à un nouveau mandat, que va-t-il advenir de cette élection présidentielle algérienne ? Si les séquelles de son AVC l’ont rendu impotent au point d’être inapte à la fonction de Président, il est pourtant toujours là.

Cette candidature pose beaucoup de questions au sujet de sa capacité à gouverner, ou plutôt sur ceux qui tirent les ficelles en coulisses. Mais face à la mainmise du pouvoir, il est bien difficile de rester factuel face au déroulement de cette élection. En effet, comment rendre crédible une telle candidature pour diriger l’Algérie ?

C’est pour cette raison que de nombreux analystes et observateurs ne parlent plus d’élection présidentielle, mais d’une reconduction. En effet, sinon comment interpréter différemment un Premier ministre qui se comporte comme un directeur de campagne ou deux présidents de chambres parlementaires qui se mettent à lancer des appels à voter Bouteflika ?

De fait, la machine s’est mise en route, un rouleau compresseur qui va tout écraser sur son passage au mépris des règles démocratiques les plus élémentaires. Mais ça, c’est la face cachée de cette élection que personne ne saurait voir…

Populaires

To Top