France

Nicolas Sarkozy abuse du terme « djihadiste »

En déclarant notamment « quand on consulte des images de djihadistes, on est un djihadiste », Nicolas Sarkozy utilise souvent le terme « djihadiste », au point d’en abuser.

Dans la foulée des attentats de Paris, le terme « djihadiste » est à la mode, particulièrement pour Nicolas Sarkozy. Le président du parti Les Républicains l’utilise un peu trop régulièrement, au point d’en abuser.
Ainsi, à l’occasion d’un meeting de soutien à Hervé Morin, à Rouen, le 30 novembre, il a déclaré : « quand on consulte des images de pédophilie, on est un pédophile; quand on consulte des images de djihadistes on est un djihadiste ». Cette formule est la seule chose qui a été retenue de ses propos.

Bien évidemment que les réseaux sociaux ont récupéré cette citation… à sa manière. En fait, pour la détourner. « Du coup en lisant l’article où Sarkozy dit n’importe quoi on est Sarkozy ? », s’interrogent certains.

Face à la polémique soulevée par ses propos, Nicolas Sarkozy a rapidement nuancé sa citation. Ila expliqué que l’« on n’était pas djihadiste si l’on était un professeur qui fait des recherches ».

L’ancien chef de l’Etat a d’ailleurs récidivé sur le plateau de TF1 en déclarant : « Toute personne convaincue de consulter des sites djihadistes doit être considérée comme un djihadiste. Ça doit être reconnu comme un délit. Quand on consulte des sites pédophiles, on est considéré comme un pédophile. On doit prendre la même mesure s’agissant des sites djihadistes. »
En fait, Nicolas Sarkozy fait un gros amalgame de tout ce qui est porteur, au point de ne plus être crédible à force d’en abuser.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Populaires

To Top