France

Pas de front républicain contre le FN aux régionales

C’est Nicolas Sarkozy qui vient de le réaffirmer, il n’y aura pas de front républicain pour contrer le FN aux prochaines élections régionales.

Alors que Manuel Valls souligne que toutes les hypothèses devront être examinées au soir du premier tour pour empêcher une victoire de Marine Le Pen, Nicolas Sarkozy est d’un avis contraire en réaffirmant qu’il n’y aura pas de front républicain pour contrer le FN aux prochaines élections régionales, c’est-à-dira pas d’alliance PS-Républicains.

C’est ce mercredi matin, sur Europe 1, que l’ancien chef de l’Etat l’a redit en donnant quatre raisons :

· Personne n’est le propriétaire de l’électorat. Les appels à voter ou à ne pas voter pour tel ou telle sont de moins en moins efficaces.

· Il faut être deux pour conclure une alliance. Si un de deux ne veut pas…

· Déserter l’enceinte au profit d’une alliance ne serait pas démocratique. Même si la gauche va peut-être le faire, cela ne sera pas le cas de la droite.

· A gauche, au centre ou à droite, les électorats ne réagissent pas de manière identique. À gauche et chez les centristes, une majorité d’électeurs privilégiera un vote républicain pour empêcher le FN de gagner. Chez les Républicains, au contraire, une majorité ne voterait pas socialiste, préférant une cohabitation avec le FN.

De fait, les prochaines régionales s’annoncent particulièrement ouvertes. Vu la divergence d’idée entre Manuel Valls et Nicolas Sarkozy, la tactique qui sera adoptée reste encore à définir.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Populaires

To Top