France

Paris à feu et à sang : #ParisAttacks un bilan qui ne cesse de s’alourdir

Plusieurs attaques ont frappés Paris dans la nuit de vendredi à samedi. Après ce carnage, la France et le monde entier sont sous le choc face à des actes ignobles et un bilan qui ne cesse de s’alourdir.

Paris à feu

Selon ce que l’on sait pour le moment, d’après les sources officielles, c’est que des fusillades sont survenues en cinq lieux de Paris intra-muros vendredi soir. Plusieurs terrasses de bars et de restaurants ont été balayées par des rafales de balles dans les Xe et XIe arrondissements.

Les cibles ont été :

  • Le bar La Belle équipe (rue de Charonne)
  • Le bar Le Carillon et le restaurant Le Petit Cambodge (intersection des rues Bichat/Alibert)
  • La terrasse de la pizzeria La Casa Nostra (rue de la Fontaine au Roi)
  • Au boulevard Voltaire
  • Dans la salle de concert du Bataclan

Trois explosion ont également été entendues aux abords du Stade de France (Saint-Denis) où se déroulait un match entre la France et l’Allemagne. Selon la police, il s’agirait d’attentat-suicides.
Au Bataclan, les quatre assaillants non pas seulement tirés sur les personnes présentes, mais les ont aussi prises en otage. Vers 00h30, les forces de l’ordre ont donné l’assaut. Trois des assaillants sont morts en faisant sauter leurs ceintures d’explosifs. Le quatrième s’est fait exploser plus loin, sur le boulevard Voltaire.

Paris à sang

Le bilan de ces attaques est d’ores et déjà très lourd. Vers 10h00 ce samedi matin, le bilan est d’au moins 126 morts, plus de 200 blessés, un bilan qui ne cesse de s’alourdir.
Dans la nuit, le procureur de Paris a évoqué 18 morts rue de Charonne, 5 morts rue de la Fontaine au Roi, au moins 12 morts rues Alibert/Bichat, 4 morts dans le secteur du Stade de France, des « dizaines de morts » au Bataclan.
Avec une centaine de blessés en état d’« urgence absolue », le bilan est encore plus qu’incertain.
Parmi tous ces morts, le parquet annonce pour le moment que huit assaillants sont morts, dont sept en se faisant exploser. Rien n’est dit au sujet d’éventuels assaillants en fuite.

La France a peur

En réponse à ces attaques, l’état d’urgence a été décrété en France, notamment avec des contrôles aux frontières. Certains quartiers sont toujours bouclés, des stations de métro ne sont pas desservies alors que les rames ont recommencé à circuler.
Un numéro vert d’information a été mis en place: 0800 40 60 05.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Populaires

To Top