Monde

L’Europe connecte l’Etat islamique à internet !

On sait que l’Etat islamique utilise à outrance internet pour sa propagande. Mais ce que l’ont de savait pas, c’est que c’est l’Europe qui fournit cet accès au web.

L’Etat islamique est terré en Syrie et en Irak, dans des zones de guerre où il ne reste pratiquement rien des infrastructures de télécommunication. D’un autre côté, Daech utilise à outrance internet pour sa propagande. Ces deux réalités semblent totalement contradictoires. Pourtant, elles reflètent parfaitement la situation actuelle. Comment l’expliquer ?

Le Spiegel a enquêté sur la question et livre son explication. Le site explique comment des personnes, privées d’infrastructures de télécommunication, peuvent utiliser internet pour leur propagande.

En fait, pas besoin d’infrastructure. Afin de connecter le monde entier au web, on propose d’autres solutions que les câbles et réseaux hertziens : les satellites. Bien évidemment que le web satellitaire n’a rien à voir avec Daech. Il est proposé pour que les entreprises puissent se connecter où qu’elles soient, que les internautes puissent maintenir des contacts avec leur familles, amis et le reste du monde en utilisant Facebook, Instagram ou des services de messagerie. Cette connectivité est aussi utilisée par tous les organismes qui apportent de l’aide à ces régions.

Mais voilà, ironie du sort, un outil pacifique peut être détourné à des fins malveillantes. C’est exactement ce que fait l’Etat islamique en utilisant le web satellitaire pour sa propagande. Même en Syrie, un pays pratiquement privé de tout, on peut se connecter à internet pour environ 500 dollars. C’est donc très simple et pas cher.

Le plus intéressant est que l’enquête de Spiegel révèle que la couverture satellitaire d’internet du Moyen-Orient est principalement faite par l’Europe, que cela soit Eutelsat (France), Avanti Communications (Gande-Bretagne) ou SES (Luxembourg). De fait, c’est l’Europe qui donne à l’Etat islamique les moyens de faire sa propagande !

Plus intéressant encore, couper internet à Daech serait en fait très simple, il suffirait d’arrêter le service. Cela aurait des effets de bord, c’est certain, mais la propagande serait au moins stoppée. Mais voilà, une telle décision n’a pas encore été prise. Le sera-t-elle d’ailleurs un jour ?

Pour l’heure, le groupe français Eutelsat se contente de répondre qu’il ne peut pas contrôler à quelles fins sont utilisées ses terminaux, soulignant qu’il n’est pas en contact direct avec ses clients finaux. Alors que l’on parle de guerre totale contre le terrorisme, un tel discours ne reflète pas du tout une telle volonté.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Populaires

To Top