France

Droit du sol : le nouvel avis de Sarkozy

Fermement opposé au droit de sang en 2003, Nicolas Sarkozy relance aujourd’hui le débat sur le droit du sol.

En 2003, alors qu’il était ministre de l’intérieur, Nicolas Sarkozy s’était opposé au droit du sang en arguant : « Avec le droit du sang, on a toujours un sang qui n’est pas suffisamment pur ». En déclarant « Le droit du sol, c’est la France » lors de la présidentielle de 2012, il avait d’ailleurs réitéré sa position sur le sujet.

Mais aujourd’hui, le président des Républicains relance le débat sur le droit du sol. C’est à l’occasion de la première réunion des nouveaux adhérents aux Républicains, samedi 13 juin, qu’il a déclaré : « Faut-il remettre en cause le droit du sol ? Cette question, incontestablement, peut se poser ».

Cette question, au sein même de son parti, fait débat depuis longtemps. L’attitude de Nicolas Sarkozy vise donc à maintenir toutes les portes ouvertes à ce sujet, mais certainement aussi de lance une réflexion sur le sujet, comme l’a d’ailleurs annoncé Brice Hortefeux en mai dernier.

Il est bon de préciser que le premier ministre Manuel Valls est pour sa part opposé catégoriquement à l’ouverture de discussions sur ce sujet. L’intention de Nicolas Sarkozy est donc aussi de se démarquer de la gauche.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Populaires

To Top