Maroc

Crise maroco-suédoise : signes d’apaisement

Alors que la tension est extrême au niveau des relations entre le Maroc et la Suède, la première journée de la visite de la délégation marocaine s’est conclue sur une note positive, preuve d’un certain apaisement.
C’est lundi que la délégation marocaine composée de Nabila Mounib (PSU), Rachida Tahiri (députée PPS), Mohamed Ben Abdelkader (USFP) et de l’historien Mohamed Bouaziz est arrivée en Suède.

Alors que la tension est extrême au niveau des relations entre le Maroc et la Suède, la première journée de cette visite s’est plutôt bien passée vu que la délégation marocaine a déjà pu nouer quelques contacts. Elle a notamment obtenu un très important rendez-vous avec la Secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères : Annika Söder.
Stefan Löfven, le Premier ministre suédois, n’est pas étranger à ces signes d’apaisement, notamment en déplorant une visite qui n’a pas été coordonnée avec son exécutif.

Sur sa page Facebook, Nabila Mounib indique que la réunion avec Annika Söder s’est déroulée « dans un climat de confiance et d’écoute qui annonce de très bonnes dispositions à développer les relations entre le Maroc et la Suède dans l’intérêt de nos deux peuples et de nos deux pays ».

La mission marocaine a encore d’autres rendez-vous dans son agenda, avec le directeur de Stockholm International Peace Research Institute (SIPRI), et avec Mats Karlsson, le directeur du Swedish Institue of International Affairs.

Il est à souligner que depuis le Danemark où il se trouve avec ses homologues de l’Europe nord, Stefan Löfven a précisé que « son gouvernement est en train de réviser sa position sur la question du Sahara occidental mais qu’il n’a pas pris la décision de reconnaitre la RASD ». Il déclare également ne pas comprendre le blocage de l’ouverture du magasin d’Ikea par la wilaya de Casablanca.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Populaires

To Top