France

Charlie Hebdo : une triste prémonition

Dans le numéro de cette semaine, Charb a eu une triste prémonition qui s’est tragiquement réalisée dans un bain de sang.

Le dernier dessin de Charb (Stéphane Charbonnier) disait « Toujours pas d’attentats en France. Attendez ! On a jusqu’à la fin janvier pour présenter ses vœux », une triste prémonition qui s’est tragiquement réalisée par un bain de sang dans les locaux parisiens de Charlie Hebdo.

C’est ce mercredi 7 janvier 2015 que deux hommes, lourdement armés d’une kalachnikov et d’un lance-roquette, ont fait irruption au siège de Charlie Hebdo, dans le XIe arrondissement de Paris, une attaque visiblement bien préméditée vu qu’elle a eu lieu en pleine conférence de rédaction du journal satirique.

Cette attaque a pour le moment fait douze victimes, parmi lesquels les dessinateurs Wolinski, Charb, Cabu et Tignous et deux policiers, ainsi que sept blessés dont quatre sont toujours dans un état grave.

En s’enfuyant, les assaillants ont blessé par balle un policier, braqué un automobiliste porte de Pantin, et percuté un piéton.

Le président François Hollande s’est rendu sur les lieux de cette tuerie. Il a notamment déclaré que cette attaque est « un attentat terroriste, ça ne fait aucun doute », ajoutant « un acte d’une exceptionnelle barbarie ».

Cette attaque suscite une émotion planétaire en faisant la une des médias américains, alors que le président russe Vladimir Poutine a également réagi.

En réponse à cette attaque, la France est haussé son état d’alerte terroriste à son maximum.
Citant une source policière, l’AFP rapport que des témoins affirment que les agresseurs ont crié « nous avons vengé le prophète ! ».

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Populaires

To Top